Maitre(esse) de Maison

 

De gauche à droite : Eliane Cante, Sara Milan, Akim Tafa, Aurélia Redois

La place de maître(sse) de maison est primordiale dans l’organisation de l’internat. Sa mission est d’accompagner le jeune chaque matin dans la gestion du quotidien et de favoriser l’apprentissage des règles de vie collective, tant du point de vue de l’intendance que de l’hygiène par exemple (corporelle et environnementale). Il/elle a en charge en moyenne entre dix et quinze pensionnaires.

Il/elle veille à ce que chaque enfant qui arrive dans l’établissement le lundi se sente bien accueilli. Ce passage entre la vie familiale et la vie d’internat n’est pas facile à vivre et toute marque d’attention et de réconfort est parfois déterminante pour amorcer la semaine dans de bonnes conditions.

De même que le respect des règles de vie en collectivité est fondamental pour vivre dans une ambiance sereine, l’écoute, l’attention et la disponibilité pour chacun des enfants est une préoccupation essentielle de chaque maître(sse) de maison, garant(e) de l’ambiance qui règne au sein de l’unité de vie qui est sous sa responsabilité.

Porteur de pédagogie

L’entretien et la bonne tenue des locaux (chambres, parties communes) fait partie de ses missions mais elle est partagée par les jeunes puisque chacun, à sa mesure, participe à tour de rôle au rangement du petit déjeuner ou au nettoyage des tables. Chacun est également tenu de ranger sa chambre, ses affaires et de faire son lit. C’est une occasion de participer à la vie communautaire et parfois d’en faire l’apprentissage, notamment pour les enfants ne faisant pas partie de fratries. L’apprentissage de l’autonomie est l’un des critères fondamentaux dans l’éducation et l’accompagnement des jeunes pris en charge dans nos établissements.

 

L’échange d’information: une clé de réussite de l’internat

La transmission et l’échange d’informations fait également partie de l’activité quotidienne de maître(sse) de maison. C’est un élément majeur pour une prise en charge sécurisante et rassurante ainsi qu’un suivi des jeunes de qualité.

Par le biais également du cahier de liaison mis à la disposition de tout salarié intervenant sur l’internat,  chacun peut recueillir les informations nécessaires sur chaque pensionnaire afin de pouvoir le prendre en charge et l’accompagner au mieux  au cours de la semaine. Ce qui s’est passé au cours du week-end, pendant la journée ou au cours de la nuit est ainsi consigné.

Cependant, c’est au cours des transmissions verbales entre éducateurs du soir, veilleurs de nuit et maître(sse) de maison que bon nombre d’informations sont échangées sur différents sujets tels que la santé, la vie communautaire, le comportement, le respect de la discipline et des règles de vie.

Les détails, même ceux qui peuvent sembler banals, sont importants et parfois plus révélateurs sur la condition et l’état d’esprit d’un jeune.

Le carnet de liaison d’internat est aussi un lien hebdomadaire entre l’institution et la famille. Chaque semaine, il est complété par le référent sur l’internat et remis soit aux parents, soit au jeune lui-même afin qu’il leur soit transmis. Celui-ci est récupéré chaque lundi. Il peut contenir un certain nombre d’informations importantes dans l’organisation de la scolarité ou de la prise en charge.

Une mission d’accompagnement:

En complément de ses missions, le maître ou la maîtresse de maison, sur proposition de l’établissement, peut avoir à accompagner au cours de l’année un certain nombre de jeunes dans leur PRES (Parcours de Réussite Éducative et Scolaire). Cela consiste en un suivi personnalisé du jeune, en lien avec les membres de la communauté éducative, les enseignants mais également les familles.