Apprentis d'Auteuil

Notre Dame du Bon Accueil

École primaire, collège et internat à Gorges (44)

Sport

L’Éducation Physique et Sportive à Notre-Dame du Bon Accueil

sport ndbaRessources institutionnelles

L’E.P.S est rituel à Notre-Dame du Bon Accueil

Ressources matérielles

Installations intra-muros

L’établissement ne dispose pas de salle de sport. Néanmoins, l’aménagement de l’ancienne chapelle (construite en 1959) en « salle de sport » reflète réellement la volonté d’optimiser les conditions de pratique, le tout dans un contexte plutôt original.

  • 2 plateaux extérieurs dont 1 terrain tracé de handball et de volley-ball,
  • 1 terrain extérieur de basket-ball,
  • 1 sautoir en longueur,
  • 1 terrain stabilisé utile pour les courses athlétiques et sports collectifs,
  • 1 petite forêt pour la course d’orientation et le VTT,
  • la Sèvre Nantaise (kayak),
  • 1 ancienne salle d’environ 25x15m, équipée d’un mur d’escalade, notamment convoitée pour l’enseignement de la gymnastique, de la danse,  des sports de combat, du tennis de table,
  • 1 petite salle de musculation.
  • 1 mini staduim

 

Installations extérieures à l’établissement
  • 1 piscine municipale de 25m, comprenant 3 lignes d’eau (à 10 minutes de car),
  • 1 complexe multi-sport municipal (à 5 minutes de car).

 

Deux classes au maximum ont cours d’EPS en même temps, ce qui permet de gérer au mieux les installations disponibles.

  • L’Association Sportive a lieu :
    – le mercredi de 14 h 45 à 18 h 15
  • L’Accompagnement Educatif Sport a lieu :
    – le soir après les cours, les lundi et mardi, de 17h30 à 19h00
    – le vendredi midi 13h30 à 14h40

 

Ressources et contraintes humaines

L’EPS et le projet éducatif et pédagogique de l’établisseWebment

REDONNER CONFIANCE

en favorisant le développement des capacités motrices des élèves :

  • Solliciter activement et à bon escient les ressources de  l’élève : tout au long du cursus collège, solliciter les  qualités de vitesse, de souplesse, de force… en harmonie avec l’évolution physique et morphologique des élèves. Utiliser les grandes fonctions respiratoire, circulatoire, cognitive… Veiller à la qualité des réalisations pour ne pas entraîner de défauts difficiles à corriger par la suite et/ou provoquer des traumatismes (mauvaise qualité d’appuis, placement du dos…).
  • Optimiser le temps effectif de participation active de l’élève en cours : constructions communes (élèves – professeurs) de règles de fonctionnement,  mise en place rapide de rituels & principes d’échauffement autonomes pour le démarrage des séances, privilégier les situations pédagogiques et les groupements de travail qui permettent une part importante de l’activité motrice de l’élève (« en faire des participants avant d’en faire des apprenants »).
  • Proposer des « ponts » entre les activités pour une continuité de l’apprentissage : enchaîner des activités ayant des thèmes d’étude communs : entre mêmes familles : sports collectifs (ex : coopérer pour progresser), entre familles différentes : sport collectifs – athlétisme (ex : liaison course impulsion). Enchaîner des activités sollicitant les mêmes qualités : aérobie (sport grand terrain, course durée, natation…).

SOCIALISER

en favorisant  l’insertion citoyenne de l’élève dans les loisirs physiques et sportifs :

  • Faire adopter une attitude sécuritaire à l’élève face à sa pratique : comprendre les principes d’un échauffement, les appliquer. Comprendre et appliquer des règles de fonctionnement et de sécurité liées à une activité sportive. Observer et relever des indices de risques sur un espace d’évolution.
  • Apporter les connaissances et les situations qui permettent à l’élève de gérer entièrement ou en partie son  apprentissage : mise en jeu de sa responsabilité, sa sécurité, son autonomie… (projet course de durée en fonction de ses capacités, projet de construction en acrosport en fonction du groupe et des critères d’évaluation…) ; confrontation aux APPN.
  • Amener l’élève à  avoir un regard critique sur ce qu’il voit et réalise : être capable d’argumenter des réalisations individuelles et/ou collectives à partir d’observables, comprendre les règles, valeurs et organisation pour faire évoluer celles-ci…
  • Intégrer l’élève dans divers projets sportifs et culturels : ateliers, sorties en liaison avec des partenaires intérieurs (UGSEL, EPS, autres disciplines…) et extérieurs (sortie, partenariat club, ville…).

METTRE EN PROJET

en affirmant le rôle de l’élève dans l’action et la coopération :

  • Proposer les fondamentaux qui permettront à l’élève de s’exprimer rapidement dans les APSA : donner les moyens pratiques et théoriques pour rentrer dans l’action, insister sur les capacités : coordination, endurance, force… qui donneront confiance à l’élève, qui lui permettront de s’investir donc de connaître ses possibilités, ses limites et par conséquent de gérer ses efforts et son travail.
  • Laisser à l’élève la possibilité de s’exprimer au sein d’un groupe : instaurer le respect de soi, des autres, du matériel et des locaux pour le bon travail de tous. Proposer des projets collectifs dans différentes APS. Diversifier les rôles de l’élève dans sa pratique : arbitrage, aide, capitainariat, jury…
  • Intégrer « activement » l’élève apte partiel : proposer des situations concrètes pour que l’élève apte partiellement puisse s’investir dans les activités proposées en toute sécurité pour lui et pour les autres, puisse guider un échauffement, intervenir dans des choix tactiques, esthétiques de ses camarades ; relever, fournir des indices aux autres et pour lui-même pour construire un apprentissage adapté.

 

 

En savoir plus sur :